Café d’information sur le harcèlement sexuel dans les médias

Ce vendredi, 16 décembre 2022, à l’Hôtel Royal Palace de Bujumbura, l’Association des femmes journalistes (AFJO), a organisé un café d’information sur l’état des lieux du harcèlement sexuel dans les médias au Burundi et les mécanismes de protection des journalistes. Cet événement a vu la participation de la Présidente du Conseil National de la Communication, Ambassadeur Vestine Nahimana, l’Assistant de la Ministre ayant la communication et les médias, Thierry Kitamoya, du chef du secteur Communication à la représentation régional de l’Unesco, les représentants des médias et des journalistes.

Dans son discours, la présidente du CNC a indiqué que les conditions de travail, le contexte économique des médias et le harcèlement que peuvent subir les professionnels des médias sont parmi les causes majeures du non épanouissement de la femme dans le secteur des médias.

Elle a salué le fait que l’AFJO ait organisé cette activité au lendemain de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles. Pour elle, cela montre que les professionnels des médias burundais souhaitent que leur secteur soit exempté des Violences basées sur le genre.

Ambassadeur Vestine Nahimana a ajouté que dans sa mission, le CNC veille au quotidien à assurer le respect de l’expression pluraliste des courants de pensée dans la presse et la Communication. Et de dire que le service Monitoring de cet organe de régulation vise pour cet effet plusieurs objectifs dont l’équilibre genre.

Elle a renchéri en disant que le harcèlement sexuel reste tabou dans la culture burundaise où la femme ou l’homme est appelé (e) à être Uwugumya ibanga (c.-à-d. : qui garde le secret) et surtout quand il s’agit d’affaires sexuelles.

Elle a profité de cette occasion pour encourager l’AFJO et a promis le soutien du CNC dans la lutte contre les violences basées sur le genre dans les médias burundais et surtout contre le harcèlement sexuel.

Les activités de ce Café d’information se sont clôturées par la remise des certificats d’honneur et des prix.

News Reporter