Le Président du CNC s’exprime sur certains points

En marge du communiqué de presse du  23 Mai 2018, le Président du CNC l’Honorable Karenga Ramadhan a répondu à quelques questions des journalistes.

Entre autres préoccupations, les journalistes ont évoqué une faible présence des médias étrangers lors du Référendum du 17 Mai 2018. Le Président du CNC a réfuté cette affirmation en annonçant que le CNC a délivré une quinzaine d’accréditations à des journalistes étrangers dont une équipe de journalistes d’Al Jazheera. Ceux qui ne se sont pas vu délivré une accréditation n’étaient pas en ordre avec les documents nécessaires comme ce fut le cas d’une journaliste américaine basée à Nairobi (Kenya) Julia Steers dont la carte de presse n’était pas valide. Il a en outre fait remarquer que la presse internationale n’est pas uniquement représentée par la BBC et la VOA, il y a aussi Deutsche Welle, Radio Chine, Radio Channel Africa etc

L’autre question soulevée a été celle de la délivrance de la carte de presse.

Sur ce point, le Président du CNC a fait savoir qu’il y a un problème de moyens financiers. Plus de mille journalistes, techniciens et autres professionnels des média et de la communication se sont fait, selon lui, inscrire dans le Registre National des Média. La conception, la fabrication d’une telle quantité de cartes exige des moyens conséquents étant donné la situation particulière dans laquelle se trouve le pays. Mais il en a profité pour rappeler à ceux qui ont des dossiers incomplets de fournir au plus vite les documents qui manquent, y compris les journalistes et techniciens de la RTNB. Dès que les moyens seront disponibles et que l’étude des dossiers des demandeurs sera achevée, la carte de presse sera délivrée, surtout que la Loi Organique du CNC récemment révisée lui accorde les prérogatives administratives pour procéder immédiatement à l’octroi de ce sésame professionnel des médias.

News Reporter