Le CNC se penche sur la nouvelle loi régissant la presse au Burundi

un atelier visant à vulgariser la loi régissant la presse au Burundi du 9 mai 2015 a été organisé à Bujumbura Mardi 25 Octobre 2016.Selon le président du Conseil National de la Communication,KARENGA Ramadhan,dans la dite loi,deux dispositions apportent des innovations.La première innovation est le fait de confirmer la disposition constitutionnelle de la liberté d’expression et la liberté de la presse dans le l’exercice de métier de journaliste. La deuxième innovation réside dans le fait que cette loi contient des dispositions qui protègent le journaliste et son matériel dans l’exercice de ses activités. Il a indiqué qu’il y a aussi une disposition qui prévoit l’exonération de la TVA pour toute entreprise de presse qui est régulière et enregistrée. Il a également rappelé aux journalistes de se faire inscrire dans le registre des médias. Le président du CNC précise néanmoins que cette loi devrait être retouchée car elle contient des imperfections comme l’absence de texte d’octroi des cartes de presse aux journalistes ainsi qu’une loi régissant les médias en ligne.
Au cours de cet atelier, le représentant du bureau de l’UNESCO a dit que cette loi protège non seulement le journaliste mais aussi lui permet de donner une information de qualité.
Quant à la présidente de la maison de la presse, Denise MUGUGU, elle demande aux journalistes de vulgariser cette loi.Elle remercie le CNC de l’avoir déjà fait auprès de l’administration et des corps de sécurité ce qui permettra d’améliorer les conditions de travail des journalistes.

source : www.rtnb.bi

News Reporter