DISCOURS D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE L’ASSEMBLEE PLENIERE ORDINAIRE DES MEMBRES DU CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION.

DISCOURS D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE L’ASSEMBLEE PLENIERE ORDINAIRE DES MEMBRES DU CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION.

Madame, Messieurs les membres du Bureau Exécutif du CNC,
Madame, Messieurs les membres du Bureau Central du CNC,
Mesdames et Messieurs les journalistes,

1. C’est un réel et grand plaisir de prendre la parole encore une fois devant vous en vue de procéder à l’ouverture de cette Assemblée Plénière Ordinaire des membres du Conseil National de la Communication.

2. Dès l’entame de mon propos et avant toute chose, je voudrais m’associer à vous tous pour remercier infiniment le Tout-Puissant de nous avoir gardés dans sa bonté depuis notre dernière rencontre en date du 9 du mois en cours jusqu’à ce jour –ci. Que son nom soit éternellement loué.

3. J’aimerais également profiter de cette opportunité qui m’est offerte, pour vous présenter mes sincères salutations fraternelles et mes remerciements les plus vifs venant du fin fonds de moi-même à vous tous qui avez répondu présents à notre invitation. Comme nous sommes encore dans les trois premiers mois de l’année 2022, je vous en souhaite les vœux les meilleurs et les plus sincères, qu’elle soit pour nous tous une année de bonne santé, de succès, de prospérité et de réussite dans notre mission en tant que membres du Conseil National de la Communication.

4. Mesdames et Messieurs les membres du CNC,
Chers journalistes,

Cette Session Ordinaire des membres du CNC se tient au moment où la précédente rencontre extraordinaire avait eu lieu il y a juste deux semaines et au cours de laquelle a été élue le Président du CNC en vue de compléter le Bureau Exécutif du CNC. Depuis ce jour, les membres du Bureau Exécutif du CNC sont à l’œuvre comme à l’accoutumée.

5. En effet, beaucoup d’activités prévues dans le Plan d’Actions Annuel du CNC exercice 2021-2022 ont été mises en avant. Les Termes de Référence (TDRs) y relatifs ont été déjà élaborés et transmis au Ministère des Finances, du Budget et de la Planification Economique pour demande de financement. Les démarches y relatives vont bon train et nous gardons toujours espoir que les moyens dont nous avons tant besoin seront mis à notre disposition en vue de passer à l’exécution des activités sans tarder.

6. Comme nous avons eu l’occasion de le dire, les membres du Bureau Exécutif du CNC sont toujours encouragés par la volonté manifeste et l’esprit de collaboration sans faille qui existent entre nos deux bureaux du CNC, le BE et le BC. Ensemble, nous continuons à poursuivre et à accomplir sans aucun doute la mission dévolue au CNC. Nous sommes appelés à être des serviteurs de l’usage responsable, rationnel et équitable de tous les medias dans l’intérêt de la diversité d’opinion, du respect de la loi et des bonnes mœurs burundaises à travers la production médiatique.

7. C’est d’ailleurs dans cette optique que l’univers médiatique burundais n’a cessé de s’agrandir. En effet, à l’heure où nous sommes, nous comptons déjà 52 radios, 15 télévisions, 113 journaux et 32 agences de presse, donc un total de 212 organes de presse, toutes catégories confondues. A ceux-là s’ajoutent les Associations des Professionnels et les Organisations Partenaires des Médias qui se comptent à sept. Nous y reviendrons au moment de la présentation proprement dite du rapport, objet principal de la rencontre d’aujourd’hui.

8. L’effectif des radios communautaires s’est accru de façon très spectaculaire : elles sont pour le moment au nombre de 23, éparpillées dans tout le pays. La place et le rôle de la radio pour les auditeurs n’ont pas besoin d’être démontrés. Ce 13 février 2022, le Burundi s’est joint au monde entier pour célébrer la Journée Mondiale de la Radio. Le thème retenu pour cette année était : « La Radio et la Confiance ». Il a été constaté que les auditeurs ont confiance en la radio car ils croient en les informations qu’elle diffuse, et cela se passe de commentaires.

09. Malgré cet effectif de médias, on continue à recevoir des demandes d’autorisation d’exploitation de l’un ou l’autre medium et l’on compte exactement pour le moment une bonne quatre vingtaine de dossiers en cours de traitement et qui attendent une réponse.

10. Nous encourageons les investisseurs dans le secteur des medias et nous exhortons les responsables des médias à mettre en avant le professionnalisme matérialisé bien entendu par le respect de la loi, mais également et surtout l’offre des programmes de qualité qui cadrent exactement avec les besoins des consommateurs des produits médiatiques. Cela sous-entend évidemment que la prise en compte des préoccupations de la population constitue un point vers lequel doivent converger les médias.

11 .Aujourd’hui et certainement demain, on se retrouve en face d’une telle réalité que les médias doivent prendre en considération les besoins de leurs partenaires dont la principale catégorie des consommateurs de l’information. Sinon, il n’y a pas de doute que ces derniers peuvent abandonner la radio qui ne satisfait pas à leurs attentes ou qui ne travaille pas comme cela doit se faire.
Ils devraient fournir des efforts pour réaliser l’étude d’audience afin d’éviter de naviguer à vue et ainsi élaborer leurs grilles de programmes en conséquence.

12. Mesdames et Messieurs les membres du CNC,
Chers Journalistes,

Le service de monitoring accuse des insuffisances au niveau des ressources humaines alors que le nombre de médias à suivre augmente du jour au lendemain. C’est pour cette raison que tous les médias n’ont pas fait objet d’un suivi régulier de leurs contenus. D’autres difficultés d’ordre technique sont notamment liées aux coupures répétitives du courant électrique, à la connexion internet qui vient et qui repart incognito, à l’enregistrement des contenus 24h/24 et l’archivage de 365 jours.
Nous gardons toujours espoir que cette situation pourra changer d’ici peu.

13. Mesdames et Messieurs les membres du CNC,
Journalistes ici présents,

La présente Assemblée va s’articuler autour des points saillants suivants :

-Primo, nous serons appelés à faire une lecture et des échanges du PV de la session extraordinaire du 17 /3/2022 avant de le valider.

-Secundo, après un point de presse de courte durée suivra la présentation synthétique des réalisations du trimestre écoulé.

-Tertio, nous entrerons dans la présentation proprement dite du rapport d’activités du CNC du deuxième trimestre et des échanges avant de passer à sa validation.

– Quarto, une occasion de faire l’analyse des manquements professionnels commis par voie de presse par certains médias au cours de la période sous analyse vous sera offerte. Je vous prie de suivre avec intérêt cette matière pour que vous nous souffliez des attitudes à prendre après la commission de ces dérapages.

– Quinto, vous aurez également droit de connaitre la mise en œuvre à mi-parcours du Plan d’Actions Annuel du CNC, exercice 2021/2022. Des réalisations seront indiquées et une note chiffrée attribuée le plus objectivement possible.

– Vous serez appelés à analyser une note vous soumise relative aux primes de fonction attribuées aux différents chefs de services et autres. Un éclairage vous sera donné et on vous demandera de vous exprimer là-dessus afin que justice soit faite.

–Enfin, vous aurez également droit aux informations relatives aux dossiers pendants au CNC notamment le dossier en rapport avec les organes de presse sous sanctions, l’état de fonctionnement des équipements de monitoring avant de mettre à termes la séance par les divers et un point de presse avec les journalistes.

14. Mesdames et Messieurs les membres du CNC,
Mesdames et Messieurs les Journalistes,

Je ne saurai clôturer mon allocution sans réitérer mes remerciements à vous tous qui êtes présents et vous exhorte enfin à rentabiliser ces deux journées de travail que je déclare d’ailleurs officiellement ouvertes.

VIVE LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION,
QUE LE SEIGNEUR VOUS BENISSE,
JE VOUS REMERCIE.-

Comments are closed.