Atelier de formation des journalistes organisé par le CNC

Le CNC a organisé en date du 26 juin 2019 un atelier de formation à l’intention des responsables des médias en vue de bien se préparer à la période électorale. Le thème de l’atelier était le suivant : « Couverture médiatique des différents processus électoraux au Burundi : Quelle stratégie pour 2020 ? »

Selon le Président du CNC, Monsieur Nestor Bankumukunzi, le CNC est conscient que la couverture médiatique des processus électoraux requiert un savoir-faire et une connaissance technique. Il estime qu’il faut interroger le passé pour éviter des ratés préjudiciables à la bonne couverture des élections de 2020. C’est dans cette logique que le CNC a organisé cet atelier pour contribuer à la formation des journalistes afin de les préparer à couvrir le processus électoral qui s’annonce.

Le formateur a d’abord rappelé le rôle combien crucial du journaliste en période électorale à savoir l’éducation civique des électeurs dans leurs programmes et reportages, relayer la voix des citoyens, favoriser la cohésion sociale et la réconciliation surtout dans un pays en situation de post-conflit comme le Burundi, contribuer à la responsabilisation des acteurs politiques. Mais par dessus tout, les journalistes doivent travailler de manière responsable, rejeter la corruption et éviter l’incitation à la haine. Ils doivent bien veiller au déroulement de l’opération le jour du scrutin.

Le formateur s’est ensuite focalisé sur l’incontournable synergie des medias comme stratégie de responsabilisation des journalistes. En effet la synergie implique une solidarité éditoriale et est un moyen de communication de la CENI, un canal de dénonciation des dérapages constatés par les candidats en lice, une force de dissuasion de ceux qui voudraient s’attaquer aux journalistes, une aide aux journalistes pour résister aux pressions diverses venant des partis en compétition et c’est aussi un élément de légitimation des résultats. Néanmoins, le formateur n’a pas manqué de souligner les limites de la synergie des médias.

Au cours des travaux en groupe qui ont suivi, les responsables des médias ont eu à relever les principales erreurs commises lors de la couverture des processus passés et les solutions ou stratégies pour éviter ces erreurs lors de la prochaine couverture électorale.

A l’issue de cette journée de travail, certaines recommandations ont été formulées notamment que le CNC, le Ministère de la Communication et l’ABR collaborent pour la mise en place d’une commission, chargée de la couverture médiatique des élections et que les médias s’attèlent déjà à la tâche pour produire des émissions visant à préparer un bon processus électoral.

Il importe de souligner que Monsieur Nestor Bankumukunzi a interpellé ceux qui versent dans l’impartialité et le déséquilibre de l’information au cours de cette période si délicate et leur a demandé de faire bien attention à ce qu’ils font de leurs images et photos.