Assemblée Plénière Ordinaire des membres du CNC

Point de presse du Président du CNC

En ce 12 Aout 2020, dans les enceintes de la Maison de la Presse, s’est tenue une session de l’Assemblée Plénière Ordinaire des membres du CNC avec à l’ordre du jour les points suivants : Validation du Procès-verbal de l’Assemblée Plénière Ordinaire du 21 au 22/4/2020, la présentation du rapport annuel d’activités, la présentation du Plan d’Action Annuel 2020-2021 ainsi que l’analyse des manquements professionnels commis par certains organes de presse.
Après cette session, le Président du CNC, Monsieur Nestor Bankumukunzi a tenu un point de presse où il a fait connaitre les grandes conclusions qui en sont ressorties.

Le rapport annuel d’activités a été jugé satisfaisant par les membres du CNC car toutes les activités prévues ont pu être réalisées, exception faite de l’acquisition des équipements du CNC. Le marché, en passe d’être annulé suite au soumissionnaire gagnant qui n’a pas pu honorer ses engagements, sera de ce fait relancé.

En ce qui concerne le Plan d’Action Annuel, un accent particulier sera mis sur l’interaction avec les médias communautaires qui semblent laissés à eux-mêmes si bien que le CNC constate que naissent des conflits entre les responsables de ces médias et leurs employés. Des visites seront également faites sur place dans le cadre de la prévention de ces conflits. En outre, des activités visant à fédérer les journalistes et les médias autour de l’accompagnement de la mise en œuvre du Plan National de Développement seront organisées comme cela a été fait pour la mise en œuvre du processus électoral.

Enfin, le CNC a apprécié de manière globale que les médias ont bien travaillé sauf deux organes de presse qui ont failli lourdement à leur mission. Il s’agit de Itara Burundi qui a été suspendu car son Directeur n’est plus visible sur le sol Burundais et les informations diffusées par ce médium accusent des manquements professionnels graves. Quant au journal Nawe.bi, sa plateforme web TV avait été suspendu mais ce médium a continué à travailler comme si de rien n’était. Ce journal a donc été suspendu et son autorisation d’exploitation retirée pour manquements professionnels graves à l’exercice du métier de journaliste.

Comments are closed.