• Lire le communiqué final
    Lire le communiqué final
    Communiqué final de l’Atelier d’échange entre le Chef de l’Etat, les responsables et les professionnels des médias, le 28 janvier 2021
  • Lire l'article
    Lire l'article
    Jamais sans les médias: S.E Evariste Ndayishimiye se prononce en faveur d’une reconsidération par le CNC de certaines mesures de restriction
  • Cliquez pour lire
    Cliquez pour lire
    Les membres du CNC complètent le Bureau Exécutif en élisant un Président et un Secrétaire Exécutif

Bienvenus sur notre site web

Au Burundi, le Conseil National de la Communication (CNC) a vu le jour en 1992 avec l’avènement du multipartisme et du pluralisme médiatique. Le Décret du 4 Février 1992 lui donnait des prérogatives pratiquement limitées à l’accréditation des journalistes étrangers et à la régulation des médias dans sa plus simple expression.

Au fil du temps, le rôle du CNC n’a cessé de se renforcer. Aujourd’hui, il assume la mission constitutionnelle d’un régulateur digne de ce nom. L’article 275 de la Constitution de la République du Burundi stipule que « En vue d’assurer une large participation des citoyens à la gestion des affaires publiques, l’Etat met en place les Conseils Nationaux… ». Le CNC fait partie de la liste des Conseils prévus dans cet article.

Sa mission, sa composition et son mode de gestion couplés avec son indépendance, font du CNC un organe de régulation répondant aux normes internationales. Il est membre du REFRAM le Réseau Francophone des Régulateurs des Médias et du RIARC, le Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication.

AVIS AUX PUBLICS

Suivez nous sur twitter

Qui est en ligne

0 visitors online
0 Guests, 0 Members online